Durant la bataille de Karansebes, l’armée autrichienne s’est attaquée à elle-même et a perdu 10 000 hommes !

1 novembre 2014 | Dans Histoire, Politique
Durant la bataille de Karansebes, l'armée autrichienne s'est attaquée à elle-même et a perdu 10 000 hommes !

La bataille de Karansebes, qui s’est déroulée en 1788 et qui est un épisode de La septième guerre russo-turque (1787-1792), est l’une des batailles les plus stupides de l’histoire.

A l’époque, les Autrichiens étaient alliés avec les Russes contre l’Empire ottoman. La nuit du 17 et 18 septembre 1788, l’armée autrichienne composée de 100 000 soldats a campé à karansebes (aujourd’hui Carensebes en Roumanie), cette nuit-là, l’avant-garde de l’armée a été envoyée pour patrouiller et surveiller les lieux, mais Plutôt que de trouver l’ennemie, ils sont tombés sur des gitans qui vendent de l’alcool, ils ont alors tout raflé.

Les hussards de l’avant garde ont commencé à picoler et ont attiré l’attention de plusieurs fantassins, cependant les hussards n’ont pas voulu partager l’alcool avec eux, et une bagarre a éclaté. Au milieu de la pagaille, l’un des fantassins a crié « Des Turcs ! Des Turcs! », et un soldat excité a tiré un coup de feu, ce qui a engendré une panique totale au camp de l’armée autrichienne et dans l’obscurité totale les soldats ont commencé à s’entretuer.

Les turcs arrivent sur les lieux deux jours plus tard, et contre toute attente, ils ont trouvé 10 000 soldats autrichiens morts ou blessés. Ce qui leur a permis de prendre la ville de Karansebes sans aucune difficulté.

Le Saviez-Vous ? sur facebook
  • Cocopops

    Alors là, mesdames et messieurs, y a du niveau..!