Un pigeon a sauvé 200 soldats durant la Première Guerre mondiale !

15 mars 2017 | Dans Animaux, Histoire

En 1918, durant l’offensive Meuse-Argonne, l’un des plus grands conflits de la Première Guerre mondiale, 500 soldats américains dirigés par le major Charles Whittlesey ont été pris au piège dans une colline entourée d’allemands. Après un jour, il n’en restait que 200 soldats.

Le major Whittlesey a envoyé deux messages par deux pigeon demandant aux Américains de l’aide, mais ces deux derniers ont été abattus. Il a alors envoyé un troisième pigeon dénommé Cher Ami.

Dès que ce pigeon a quitté la brousse, une pluie de balles lui est tombée dessus. Il a été touché à la poitrine, à l’œil et à une de ses pattes. Tout cela ne lui a pas empêché d’accomplir sa mission, en effet, il lui a fallu 25 minutes pour parcourir les 40 kilomètres qui le séparent des lignes alliées.

A son arrivée à la base américaine, l’étui en métal portant le message de Whittlesey était attachée à sa patte touchée, elle ne se tenait que par un tendon.

Grâce à ce message, les 200 soldats ont pu être libérés du territoire ennemi. L’oiseau a reçu des soins médicaux et est devenu un héro de guerre, il a même reçu une médaille pour sa bravoure.Son corps est aujourd’hui conservé en exposition à l’institution de recherche scientifique de Smithsonian à Washington, D.C.

Le Saviez-Vous ? sur facebook