Les principaux facteurs qui pèsent sur votre prime d’assurance

4 janvier 2018 | Dans Société
Les principaux facteurs qui pèsent sur votre prime d'assurance

Le montant de votre prime d’assurance peut paraître assez mystérieux au premier abord. Ici, on vous propose de balayer les principaux critères qui entrent en ligne de compte du côté de l’assureur, lui permettant de déterminer vos risques d’incidents et d’accidents, et donc les éventuels remboursements à réaliser.

Votre lieu de résidence

L’assureur va essayer de déterminer un profil d’assuré et y appliquer ensuite différents calculs qui sont censés être une mesure indirecte du risque de votre véhicule et de vous en tant que conducteur.

Votre lieu d’habitation va être un premier facteur qui déterminera le montant de votre prime d’assurance. En effet, toutes les villes ne sont pas égales en matière de risques de dégradation de véhicule, et votre assureur en tiendra compte. Si vous habitez dans le centre-ville d’une grande agglomération comme Paris, Lyon ou Marseille, vous aurez naturellement plus de chance de payer davantage qu’un habitant en rase campagne en Lozère ou dans la Creuse.

Votre usage du véhicule

Un autre aspect sur lequel va se pencher votre compagnie d’assurance concerne l’utilisation de votre voiture, et pas seulement en la conduisant. Le fait en particulier de laisser votre véhicule stationné toutes les nuits, soit dans la rue, soit dans un garage privatif verrouillé, peut influer de façon significative sur le prix de l’assurance. Cela est bien sûr lié aux éventuelles dégradations, plus probables en cas d’un stationnement à l’extérieur. Avoir un garage, en plus de réduire les risques pour votre véhicule, réduira de quelques dizaines d’euros le montant de votre prime d’assurance.

Dans les contrats classiques, il faut savoir que le kilométrage n’est pas vraiment un facteur qui pèse dans les calculs des assureurs. Sans doute est-ce lié au caractère assez variable de ce paramètre. Cependant, il existe de nos jours des contrats d’un genre nouveau où il est possible de s’assurer à hauteur des kilomètres qu’on parcourt. Il s’agit des formules « pay as you drive » pour reprendre l’expression anglo-saxonne. Si vous n’utilisez vraiment pas beaucoup votre voiture, cela peut être une formule intéressante, néanmoins, ce n’est pas vraiment l’objet de cet article.

Si le kilométrage n’est pas vraiment pris en compte, la puissance du véhicule a quant à elle une influence notable. Plus votre véhicule sera puissant, et plus le montant de votre prime sera élevé. Pas de surprise à ce niveau-là. Un véhicule plus puissant étant une source de risque accru tant en termes d’accidents que de vols ou dégradation.

Toujours dans le volet autour de l’utilisation du véhicule, on notera que l’ajout d’un second conducteur au contrat d’assurance peut faire grimper en flèche le montant de la prime. Il faut donc bien être vigilant sur ce point. Cela peut aller du simple au double, si par exemple vous inscrivez un jeune conducteur novice à votre contrat.

Vos antécédents

Enfin, le dernier grand volet sur lequel se baseront les assureurs pour établir votre profil, ce sont vos antécédents. Les conducteurs n’ayant jamais eu un accident, ni de retrait de points ou de suspension de permis sont très courtisés par les assureurs. Si vous êtes dans un tel cas, vous devriez pouvoir négocier un joli bonus.

Par contre, si vous avez été responsable d’un accident, votre bonus va être mis à mal et peut tout simplement disparaître. Dans un tel cas, vous verrez la note monter sensiblement, de plusieurs centaines d’euros par an.

Bien entendu, ce ne sont que les grandes lignes des critères servant au calcul d’une prime d’assurance. Ces facteurs peuvent également changer avec le temps, c’est pourquoi il est essentiel de se tenir informé sur l’actualité auto-moto.

Le Saviez-Vous ? sur facebook