Après le 9/11, la CIA a utilisé la musique d’Eminem comme une méthode d’interrogatoire !

31 mai 2016 | Dans Droit, Musique, Société
Après le 9/11, la CIA a utilisé la musique d'Eminem comme une méthode d'interrogatoire !

En Mars 2002, la CIA a été autorisée à utiliser de nouvelles techniques d’interrogatoire, dont beaucoup étaient contestables. Probablement la plus connue d’entre ces techniques est le waterboarding ou la torture par l’eau, une technique si efficace que la personne qui a tenu le plus longtemps avant de révéler des informations n’a mis que 2 minutes pour le faire, la plupart ne tiennent pas plus de 14 secondes.

La Central Intelligence Agency utilise aussi de la musique, surtout celle d’Eminem pour tirer des informations des détenus. Apparemment, la musique à un volume très fort rend ceux qui sont interrogés mal à l’aise, frénétiques et déconcerte les prisonniers à faire des aveux et à donner des informations.

Voici quelques-unes des chansons qui auraient été utilisées par la CIA :

« Enter Sandman », Metallica.
« Bodies », Drowning Pool.
« Shoot to Thrill », AC/DC.
« Hell’s Bells », AC/DC.
« I Love You », de l’émission de télévision pour enfants « Barney and Friends ».
« Born in the USA », Bruce Springsteen.
« Babylon », David Gray.
L’album « Slim Shady » de Eminem.

Le Saviez-Vous ? sur facebook